Quelles ampoules choisir pour faire des économies d’énergie ?

Publié le : 10 décembre 20213 mins de lecture

Il existe plusieurs types d’éclairage sur le marché. Les plus populaires sont les versions classiques dites  » à incandescence « , les LED et les lampes dites à mercure ou fluocompactes. Découvrez quels sont les points forts et les points faibles de ces modèles ? Et pourquoi les modèles à incandescence n’ont-ils plus la cote ?  

Les LED !

En termes de puissance et de longévité, les LED sont largement en avance sur les ampoules à incandescence. A titre de comparaison, elles sont 6 fois plus lumineuses. Leur durée de vie est d’environ 5 000 à 50 000 heures selon la marque et le pays de fabrication contre 1000 heures pour ses aînées. Une LED de 10 W remplace parfaitement une version à incandescence de 60 W, d’où les économies d’énergie. De plus, les LED restent non polluantes, ne présentent aucun risque de brûlure, et résistent bien au mode marche et arrêt répété. Toutefois, pour une utilisation en intérieur, il est préférable d’opter pour une LED pas trop puissante afin d’éviter les éblouissements. Par ailleurs, ce modèle est vendu à un prix un peu élevé.    

Les lampes fluocompactes !

Les versions fluorescentes compactes sont également de bonnes alternatives aux modèles à incandescence. Comme avantages, elles fonctionnent avec une faible consommation d’énergie tout en réfléchissant suffisamment de lumière. Avec une durée de vie estimée à 8000 heures, elles durent 4 fois plus longtemps que les modèles à incandescence. De plus, leurs prix sont tout à fait corrects par rapport à leurs performances. En revanche, les versions fluocompactes contiennent du mercure, une substance dangereuse lorsqu’elle est libérée du réservoir. Des ondes électromagnétiques émanent de la lampe. Ces rayons peuvent atteindre les utilisateurs qui se trouvent à proximité. Lorsque la lampe est allumée, elle s’échauffe et peut brûler les doigts lorsqu’on la touche. Avec les lampes fluorescentes compactes, vous ferez doublement attention. Une fois utilisées, enfermez-les fermement dans une boîte hermétique pour éviter d’inhaler le mercure. Préférez un emplacement en hauteur pour éviter les ondes.           

Les ampoules à incandescence : des versions obsolètes !

Si elles ont connu leurs heures de gloire, elles sont actuellement en déclin et sont dépassées par ses concurrentes. Durée de vie très limitée, rendement lumineux plutôt faible, résistance moyenne à l’allumage et à l’extinction, dégradation du dynamisme dans le temps, bref tous ces points font de l’incandescence une version peu intéressante. Cependant, ses avantages restent éternels : rendu des couleurs de bonne qualité, allumage immédiat, prix super abordable, risque zéro pour la santé.

Plan du site